Le jeteur de dromme

dimanche 28 mai 2017
par  Francis RENOUT
popularité : 2%

Une question posée sur le forum du Cercle Généalogique du Pays de Caux, a attiré toute mon attention !

Quel est donc ce métier mentionné sur un acte de décès à Dieppe, paroisse Saint Jacques en 1765 ?

> > > >> > > > >> > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

En l’an de grâce 1765, le 9 mai, était inhumé Marthe Lequet (ou Sequet), âgée de 80 ans, domiciliée au petit Veule, rue du hâble, veuve de François Guileri (Guillery,Guignery), « jetteur de dromme »

PNG - 973.7 ko

J’ai donc fait quelques recherches sur cette famille pour essayer d’en savoir plus.

> > > >> > > > >> > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

Biographie familiale :

François Guillery et Marthe Sequet se sont mariés le 4/11/1713 à Dieppe Saint Jacques et ont eu neuf à dix enfants entre 1714 et 1725. François est décédé le 21/09/1732 à Dieppe Saint jacques, donc 33 ans avant son épouse. Pas d’autres mentions de profession sauf qu’il était soldat en 1713 au régiment de Vermandois ; par contre son fils Jean Baptiste était marinier.

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9giment_de_Vermandois

Dieppe, surnommée « la ville aux quatre ports » est, dès le XVI ème siècle, une grande puissance maritime qui atteint son apogée sous le règne de François I. De nombreux navigateurs partent de Dieppe pour explorer le monde. Il y a donc une grande effervescence sur les quais et donc divers corps de métiers s’y côtoient.

PNG - 321.8 ko

J’ai donc cherché de ce côté. J’ai trouvé qu’un drome est un terme de marine et un mot proche de cordage :

>Gros cordage qui réunit des filets de pêche et tient la bouée.

>Chaîne ou corde portée par des flotteurs ou ensemble de madriers attachés bout à bout, destinés à détourner les corps flottants qui risqueraient d’obturer les prises d’eau.

>Ensemble des embarcations en bois qui sont réunies sur un navire, dans un arsenal ou dans un port.

>Corde lovée que les hâleurs envoient à bord d’un navire :

>La substitution du remorquage au halage fait disparaître deux inconvénients sérieux que présentait autrefois un chenal un peu large : la longueur des amarres servant au halage, et la difficulté de lancer la drome de la jetée à un navire en mouvement

>drome flottante : plusieurs vieux mâts amarrés ensemble à une petite distance et en travers de la cale d’un vaisseau qu’on lance de son chantier

>ancienne pièce d’artillerie

PNG - 43.1 ko

Voici donc quelques définitions qui permettent de se faire une idée et d’en déduire ce que pouvait être ce métier.

François Guillery était jeteur de drome ; j’ai donc pensé que son travail consistait à lancer des cordes lovées comme utilisent les hâleurs pour envoyer à bord des vaisseaux ou des navires. Mais, ce n’est que mon avis !

(NDLR : cela ressemble fort au métier de lamaneur actuel)

F,Renout
Recherches personnelles


Documents joints

PDF - 478.3 ko