Eugène HERMITE et l’invention de l’Hermitine

lundi 12 octobre 2020
par  Francis RENOUT
popularité : 3%

A l’heure actuelle où la covid-19 se répand dans le monde entier, on sait d’après les chercheurs, que les virus peuvent être efficacement inactivés par des procédures de désinfection des surfaces avec des solutions à base d’alcool ou d’hypochlorite de sodium (eau de javel)

La fabrication de l’hypochlorite de sodium a été pendant plusieurs décennies l’activité principale d’une usine située à Vittefleur, dans la vallée de la Durdent. Celle ci nommée l’Hermitine fabriquait le produit du même nom, produit qui servait à la désinfection.

PNG - 709.4 ko

L’inventeur de ce produit est un certain Eugène Hermite. Celui-ci est un chimiste français, neveu du mathématicien Charles Hermite, né à New York, le 31 octobre 1854. Son père Léon, né vers 1828, à Nancy, décède jeune, à l’âge de 30 ans. On a peu de renseignements sur lui. Il est négociant à New York.

Par contre, son grand-père Ambroise Ferdinand Hermite, né le 6 juin 1785, à Paris, se marie vers 1813, avec Madeleine Lallemand, dont il aura sept enfants, à Dieuze, en Moselle. Dieuze est une ville de 3800 habitants, située dans la plaine saline du saulnois.

PNG - 1.4 Mo

D’origine provençale, ses ancêtres marchands étant de Marseille, Ambroise Ferdinand était venu à Dieuze en 1808 où il occupait un poste de conducteur de travaux, attaché à la construction du canal des Salines. La saline de Dieuze compte parmi les plus importantes unités de production du royaume. Les salines deviennent royales en 1737. Cette industrie du sel fit travailler jusqu’à sept cents ouvriers.

http://www.salinesroyales.fr/wp-content/uploads/LES_SALINES_ROYALES_DE_DIEUZE1.pdf

Madeleine Lallemand née à Vergaville, est la fille de Jean Lallemand, Directeur de la Poste aux Lettres et négociant de drap en gros. Ambroise Ferdinand Hermite abandonna son emploi aux Ponts et Chaussées et le couple géra le commerce de drap. Plus tard, ceux-ci quittent Dieuze et s’installent avec leurs enfants à Nancy pour développer davantage leur commerce très réputé dans la région. La famille habite un bel hôtel rue St Nicolas et posséde une maison de campagne au Montet (actuelle avenue du Général Leclerc).

PNG - 1.8 Mo

Ancien élève de l’école des sciences et des lettres de Rouen, où il a été le préparateur d’Auguste Houzeau successeur de Girardin, Eugène est l’inventeur d’un procédé de blanchiment électro-chimique, pour lequel il a pris, à partir de 1883, plusieurs brevets exploités sous sa direction par une société parisienne, et d’un procédé de désinfection et d’épuration des eaux d’égouts au moyen de l’eau de mer électrolysée (1887), qui a été ensuite l’objet d’expériences très suivies (1893-1894). Il a écrit sur ces deux questions de nombreux mémoires et articles de revues.

PNG - 1.8 Mo

La matière première nécessaire au fonctionnement de l’usine était l’eau de mer. En effet, l’hypochlorite de sodium est obtenu par un procédé d’électrolyse de l’eau de mer. On comprend donc l’installation de cette usine aussi près de la mer. L’eau était puisée directement à Veulettes sur Mer.

Ce produit nommé Hermitine ou Thalassol est un des plus puissant désinfectant et désodorisant connu au début du XX ème siècle. Il détruisait tous les microbes et germes les plus dangereux et supprimait toutes les mauvaises odeurs. Ce produit était déclaré comme neutre, antiseptique, non toxique et inoffensif.

PNG - 87 ko

Au greffe du tribunal de Saint Valery en Caux, on trouve les renouvellement de dépôts effectués au départ, le 22 juillet 1896, par la société Française d’exploitation des procédés Hermite. Par la suite, ce renouvellement fut effectué par le couple Arsène Boullier et Laetitia Marie Louise Besson, responsable de l’entreprise, le 15 juillet 1911. On note un autre dépôt en date du 5 décembre 1936.

PNG - 1.9 Mo

Pendant la première guerre mondiale, les responsables de l’hermitine confectionnèrent des produits destinés aux blessés de guerre sous l’impulsion d’ Arsène Boullier. Après la seconde guerre mondiale, suite à des difficultées et à la fusion avec la société S,T,E,P , la fabrication des produits antiseptiques fut abandonnée. Cette société a été mise en liquidation en 1968.

Eugène Hermite fut le neveu du plus éminent mathématicien du XIX ème siècle, Charles Hermite.

http://www.cosmovisions.com/Hermite.htm

F,Renout
(Administrateur cgpcsm)
R

Sources :
Hermites (biographies)
Chantal Laurent
Chambre de commerce de Saint Valery en caux (images produits)


Documents joints

PDF - 1.6 Mo