500 ème Anniversaire de la fondation du Havre

mardi 7 février 2017
par  Francis RENOUT
popularité : 2%

.Cela s’est passé le 7 février 1517.

En 2017, Le Havre fêtera ses 500 ans. Du 27 mai au 5 novembre, de nombreux événements seront organisés.

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░

Le port du Havre, situé en Haute Normandie, fut sans doute le premier port national d’Etat créé de toutes pièces, et ce dans une perspective tant militaire et politique que commerciale et économique.

Louis XI (1423/1483), puis Louis XII (1462/1515), firent explorer la région en vue d’établir des fortifications, mais aucune réalisation concrète ne s’ensuivit.

Selon Hervé Chabannes et surtout Jacques Augustin Gaillard, il est clair que Le Havre était déjà habité avant l’acte de fondation du Havre en 1517. Ce n’est pas par hasard que cet endroit fut choisi. On ne peut imaginer un tel endroit, avec trois petites criques sans au moins un petit village de pêcheurs. Il s’agissait en fait de l’arrière-port du village de Leurre dont l’accès à la mer se faisait par une débouché sur la Seine. A l’époque, c’était un endroit inhospitalier, couvert de marécages, battu par les vents.

Le 7 février 1517, François 1er ordonne la création d’un port fortifié au « lieu de Grasse », puis signe, le 8 octobre, de la même année, les chartes de fondation de la ville. Le Havre (Seine-Maritime)

PNG - 275.4 ko

> > > >> > > > >> > > > >

Ce fut donc le 8 octobre 1517, après longue et mûre délibération de son conseil, que François Ier, sur la proposition de l’amiral Bonnivet, donna l’ordre à Guyon-le-Roy, sieur de Chillou, vice-amiral et commandant d’Honfleur, de se rendre au Hâvre-de-Grâce, afin, disait le prince en son ordonnance, d’y percer et construire un port, propre et convenable pour recueillir, loger et maréer les grands navires tant de nostre royaume que aultres de nos alliés. Le sieur de Chillou était en outre chargé de protéger ce port par une enceinte de murs et de bastions, capable de contenir une population considérable

PNG - 62.5 ko

Il voulut ainsi contrecarrer l’influence anglaise sur la Manche, ainsi que le pouvoir de Charles Quint sur l’Europe.

> > > >> > > > >> > > > >
Le choix du site :

Ce site portuaire était déjà connu sous le nom de Havre de Grâce. On ne sait pas avec précision pourquoi il fut retenu, la commission n’en parlant pas, si ce n’est en des termes vagues, " le plus propre et plus aisé " de la côte.
Il est vraisemblable que Guyon Le Roy, capitaine du port de Honfleur, l’avait utilisé pour y mettre à l’abri une partie de sa flotte, et connaissait donc les avantages de ce site.

PNG - 258.6 ko

Sur un point, le choix devait se révéler judicieux : en effet les courants de marée montante, en se répercutant sur les côtes, maintenaient la mer haute plus longtemps.

> > > >> > > > >> > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

La construction du port (1517/1525) :

Le texte du 7 février donnait possibilité à Bonnivet de commettre quelqu’un en son absence. Aussi, dès le 12 février, transmettait-il sa commission à Guyon le Roy en en reprenant les termes. Dès le 22, ce dernier écrit à M. de Blosseville, capitaine des côtes de Normandie, lui demandant d’appeler les maîtres maçons et autres ouvriers de Normandie à l’adjudication des travaux.

PNG - 468.7 ko

Préalablement, le 2 mars, cinq à six cents personnes, officiers de justice et de l’administration, maîtres maçons, capitaines de navires, habitants de Harfleur et "autres plusieurs personnaiges à ce congnoissans", se rendirent sur le terrain pour donner leur avis sur "le lieu le plus propre, utile et convenable et plus parfaict".

Le 3 mars, on procèda à l’adjudication des travaux au rabais. Jehan Gaulvyn, de Harfleur, et Michel Feré, de Honfleur, tous deux "maistres du mestier de machonnerie" furent déclarés adjudicataires.

PNG - 473.9 ko

Les travaux, prévus pour être finis à la fin d’octobre, furent bien loin d’être exécutés dans le délai porté au marché, et ce pour plusieurs raisons :
* Le mauvais état du sol nécessitait de creuser beaucoup plus profondément pour trouver un sol stable. Il fallut donc employer un très grand nombre de pieux pour soutenir les ouvrages de maçonnerie
* Le climat et les conditions de travail rendirent illusoire la corvée prévue par la commission du 7 février ; il fallut donc aller chercher, et de plus en plus loin, des pionniers et les payer.
* Enfin, lors des tempêtes, il était impossible aux ouvriers de travailler.

> > > >> > > > >> > > > > >

Chronologie sommaire :

En 1517 : le 7 février, François 1er ordonne la création d’un port fortifié

En 1518, le port du Havre accueille ses premiers navires en octobre

En 1519, les premières maisons furent construites.

En 1520, en août, visite du Roi François I :

Première visite de François Ier à la Ville de Grace ; il lui donne ses armes et sa devise Nutrisco et Extinguo et octroie aux habitants des exemptions fiscales. Construction de la chapelle Notre-Dame succursale de Saint-Michel d’Ingouville, et de l’hôtel particulier de Guyon Le Roy dit Logis du Roy.
La Tour François Ier, dans sa forme initiale, est achevée. François I prit son repas à Harfleur.

PNG - 796.3 ko

En 1522, on l’appela d’abord Franciscopolis ou Ville Françoise, en hommage à François Ier, qui prit l’initiative de bâtir à cet endroit un établissement maritime.

La chapelle Notre-Dame est terminée : elle est construite en bois et couverte de chaume.

En 1523, la ville compte 600 habitants.

En 1524, La construction du pont Notre-Dame est achevée. Le quartier du même nom est dessiné.

On construit une chapelle dédiée à Saint-François à l’emplacement de l’actuelle église. Un chantier navale est fondé par François Ier, une base de départ pour les aventuriers (comme pour l’Italien Verrazano qui découvre le site de la future New York ou pour Guillaume le Testu, grand explorateur et cartographe havrais qui participe grandement au trafic avec les Indes Occidentales) et un port de commerce.

https://youtu.be/GRhGfSJ11aI

En 1525, la "Male Marée" submerge la ville : plus de 100 morts et 28 bateaux de pêche détruits. Un grand nombre d’habitations s’élevaient déjà autour de la chapelle de Notre-Dame, lorsque, dans la nuit du 14 ou 15 janvier 1525, la tempête fait tout à coup monter la marée à une telle hauteur que la plupart des maisons sont ébranlées ou détruites et leurs habitants noyés ou écrasés. Ce désastre cause une terreur profonde. On reconstruira la chapelle Notre-Dame détruite par cet ouragan.

En 1532, Les "bourgeois et habitants" proposent à François Ier, lors de sa deuxième visite, d’appeler la ville Françoise de Grace ; le roi accepte. Le terme Havre de Grace désigne parallèlement le port. Jusqu’à la Révolution, les documents officiels mentionneront la Ville Françoise du/et Havre de Grace. Alors qu’à la Cour de François Ier, on emploie le nom de Franciscopolis, les Cauchois appelleront longtemps la ville "Le Hable Neu(f)".
La Tour François Ier est surélevée ; une statue équestre de François Ier surmonte sa porte.

La chapelle Notre-Dame est agrandie et rebâtie sur des piliers de pierre. Elle devient une véritable église.

En 1540, Quatrième visite de François Ier, qui constate que la ville se développe de façon anarchique. Il donne pleins pouvoirs à l’architecte italien Jérôme Bellarmato pour organiser et superviser l’urbanisme et les fortifications.

Construction de la Halle aux grains, de la Boucherie et du clocher de l’église Notre-Dame.

PNG - 888.3 ko

Entre 1541 et 1544, le Roi décide de racheter au marquis de Graville le territoire de la nouvelle ville et d’accélérer son peuplement. Bellarmato entre en fonctions. Elle devient de ce fait une ville royale. François Ier agrandit la ville vers l’est en annexant une partie du territoire de Leure (Percanville). Il double ainsi sa surface mais cette partie ne sera urbanisée que 10 ans plus tard.

A partir du XVIe siècle, le Havre devient donc à la fois un port de pêche (vers Terre-Neuve et les eaux poissonneuses de l’Atlantique nord), une base militaire (la perfide Albion est toute proche...) et un port de commerce.

1562 va marquer l’histoire de la ville. Cette année-là, les protestants s’emparent du Havre et la livre aux Anglais. "C’est un drame et un échec terrible car Le Havre a justement été construit pour faire rempart aux Anglais"

> > > >> > > > >> > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

Festivités prévues :

http://lehavregenealogie2017.fr/Page/Accueil.aspx

PNG - 153.9 ko

Cette année, Le Havre célèbrera son 500e anniversaire. Ville-muse, de Monet à Niemeyer, elle continue d’inspirer les créateurs de son temps, ainsi que les auteurs. Dans ce dossier, une sélection de livres sur Le Havre et sa région.
2017 sera également l’occasion de nombreuses festivités à la Porte Océane, regroupées sous le titre "Un été au Havre". Parmi les dates à retenir :
27 mai - Ouverture des festivités (grande parade, concert...)
27 mai au 8 octobre - Expositions et installations d’œuvres d’artistes dans l’espace public
27 mai au 20 août - Exposition Pierre et Gilles au MuMa Musée d’art moderne André-Malraux
3 juin - Baptême du navire de croisière MSC Meraviglia
6 au 9 juillet - Spectacle dans la ville par la compagnie du Royal de Luxe
31 août au 3 septembre - Les Grandes voiles du Havre (évènement de la Tall Ship Regatta)
9 septembre au 8 octobre - Exposition autour du prêt exceptionnel du tableau "Impression, soleil levant" de Claude Monet
Début octobre - 6e édition du LH Positive Forum
8 octobre - Cérémonie d’anniversaire de la fondation de la ville
5 novembre - Départ de la 13e transat Jacques Vabre.

> > > >> > > > >> > > > > > > > > > > > > > > > > > > > > >

Le Groupement Généalogique du Havre et de Seine Maritime est très fier et heureux d’accueillir le XXIVème salon-congrès, sous le haut patronage de la Fédération Française de Généalogie et avec les collaborations étroites de l’Union des Cercles Généalogiques et Héraldiques de Normandie et de la Ville du Havre.

Ce salon-congrès, le premier en Normandie, fait partie des nombreuses manifestations qui animeront la ville durant toute l’année 2017 et se tiendra les 8, 9 et 10 septembre 2017 dans le tout nouveau Carré des Docks-Le Havre Normandie.

Les exposants :
http://lehavregenealogie2017.fr/Page/Salon_Exposants.aspx

PNG - 516 ko

F,Renout
Sources diverses


Documents joints

PDF - 158.2 ko

Portfolio

PNG - 218.5 ko